Lutter contre le travail non déclaré dans le secteur des PHS

En mars 2022, les partenaires sociaux de PHS ont publié une série de recommandations appelant les États membres, l'Autorité européenne du travail et la Commission européenne à mettre en œuvre des actions concrètes qui contribueront à la réduction du travail non déclaré dans les PHS.

L'EFFAT, l'EFFE, l'EFSI et UNI Europa ont souhaité contribuer conjointement au débat à la suite d'un séminaire en ligne de la plateforme européenne de lutte contre le travail non déclaré qui s'est tenu le 10 mars 2022 et consacré à la résolution de la question dans le secteur des soins et des services aux personnes et aux ménages.

La déclaration examine les nombreux moteurs de l'informalité dans les PHS et souligne que le principal reste le coût relatif et la complexité de l'embauche d'un travailleur domestique ou l'abordabilité de le faire par rapport à ses revenus et à ses besoins. Par conséquent, ils soulignent l'importance d'englober tous les moteurs du travail non déclaré lors de la conception d'une politique pour y faire face dans le secteur des PHS. Alors que le secteur est appelé à se développer dans les années à venir, les partenaires sociaux de PHS considèrent qu'en l'état actuel, cette expansion conduira au développement du travail non déclaré plutôt que du travail formel. 

Par conséquent, ils ont publié une série de recommandations appelant les États membres, l'Autorité européenne du travail et la Commission européenne à mettre en œuvre des actions concrètes qui contribueront à la réduction du travail non déclaré dans les PHS.

Lire la déclaration complète ici | EFFE_EFSI_EFFAT_UNI_Déclaration commune UDW_Mars 2022_final

Suivez-nous

Lire notre dernière newsletter

Les Campagnes


Événements

Congrès 2019