Les syndicats luttent contre la tempête pour les droits des travailleurs

Le 25 octobre 2023 | À l'honneur

Les syndicats en Europe et au-delà sont confrontés à des attaques systématiques et ciblées contre les droits fondamentaux des travailleurs.

Dans une époque marquée par la montée du populisme et des gouvernements de droite, nous sommes à l’avant-garde de la défense des droits et de la sécurité des travailleurs. Les récents développements dans le paysage politique ont suscité des inquiétudes quant à l'érosion des droits syndicaux, comme les restrictions au droit de grève, observées dans le Royaume-Uni, France, Belgique, Slovénie, et maintenant Finlande.

En réponse, le Comité exécutif de l'EFFAT a appelé à s'unir pour défendre les droits des travailleurs et souligne l'importance de respecter les conventions internationales du travail, de reconnaître le droit de grève comme un droit fondamental, de défendre le droit de s'organiser et de participer à des négociations collectives et d'exhorter les gouvernements à protéger et renforcer les droits des travailleurs. Ces actions sont cruciales face à une crise croissante du coût de la vie et à la nécessité de lutter contre les inégalités croissantes.

L’EFFAT adopte notamment une position résolue sur la question :

  • Réaffirmer l’engagement envers les conventions de l’OIT: L'EFFAT reconnaît et respecte l'importance des conventions n° 87, 98 et 151 de l'Organisation internationale du travail (OIT). Ces conventions protègent les droits fondamentaux, y compris la liberté d'association et le droit d'organisation, et l'EFFAT plaide pour leur mise en œuvre complète.
  • Reconnaître le droit de grève comme fondamental: L'EFFAT souligne le droit de grève comme un élément fondamental et indispensable des sociétés démocratiques, jouant un rôle crucial dans la sauvegarde des intérêts et des droits des travailleurs.
  • Défendre le droit de s’organiser et de négocier collectivement: L'EFFAT s'oppose avec véhémence à toute tentative visant à porter atteinte au droit des travailleurs de s'organiser, de former des syndicats et de participer à des négociations collectives, considérant ces éléments comme les pierres angulaires d'une société juste, équitable et démocratique.
  • Mettre l'accent sur le respect des syndicats et des droits de négociation collective: L'EFFAT appelle au plus grand respect des droits syndicaux et des principes de la négociation collective, qui constituent les éléments fondamentaux d'une société juste, équitable et démocratique.
  • Soutenir les droits syndicaux lors des élections: L'EFFAT exhorte les partis politiques impliqués dans les élections à soutenir les droits syndicaux, la capacité de s'organiser et de s'engager dans des négociations collectives, ainsi qu'à défendre le droit de grève.
  • Un appel à l'action envers les gouvernements: L'EFFAT encourage fortement les gouvernements à sauvegarder et à renforcer les droits des travailleurs, le droit de s'organiser et de négocier collectivement, à protéger le droit de grève et à promouvoir le bien-être de la classe ouvrière.

Lisez notre Résolution d'urgence sur l'érosion des droits syndicaux